Le pôle de compétitivité EMC2, un assembleur de compétences

L’innovation collaborative : voilà en deux mots ce qui caractérise le pôle de compétitivité EMC2 dans les technologies de production. Mis en place il y a une dizaine d’années, il compte aujourd’hui 350 membres, représentant de multiples industries : aéronautique, navale, énergie, automobile, nautisme ainsi que les biens d’équipement industriel. « Entre ces différentes filières, les technologies sont souvent communes, explique Sophie Péan, responsable communication du pôle. Il y a la place pour la fertilisation croisée. »

Marie-Christine Lancien, chargée de mission

Marie-Christine Lancien, chargée de mission

Les technologies de production constituent un véritable enjeu de société, à écouter les responsables d’EMC2, à l’opposé de cette prédiction d’une France sans usine. Véritable écosystème de l’innovation, le pôle amène les entreprises à travailler ensemble sur des projets communs. La labellisation « pôle de compétitivité » constitue en outre un levier pour obtenir des financements. En 10 ans, 1 milliard d’euros de projets ont ainsi pu être financés, dont près de 500 millions grâce à des financements publics. Chaque année, une cinquantaine de projets sont labellisés.

Historiquement présent dans les Pays de Loire, EMC2 fonctionne depuis 2014 avec une antenne en Bretagne, soutenue par la région. Elle est animée par une chargée de mission, Marie-Christine Lancien, basée à l’Institut Maupertuis.